Réchauffement climatique : le Directeur National des Eaux et Forêts sur le site de reboisement d’ACOREC

Actualités Dossiers Reglementations

Samedi dernier, le Directeur National des Eaux et Forêts a effectué une visite sur le site de reboisement de l’ONG ACOREC, en abrégé ‘’Agir Contre le Réchauffement Climatique’’. L’objectif est de s’imprégner des réalités que cette organisation non gouvernementale est en train de poser comme acte.
Cette visite du DNEF le Colonel Layali CAMARA fait suite à une initiative intitulée ‘‘Challenge’’, développée par les jeunes activistes de l’environnement, qui consiste à inviter chaque citoyen guinéen à planter un arbre à l’occasion de son anniversaire.

Le président de l’ONG, Seikou Amadou Tidiane Diallo a,au terme de la visite, fait savoir que la visite du Directeur National des Eaux et Forêtsest un signe d’encouragement pour leur organisation.

« Il a récemment entendu parler de nous. On lui a parlé de nos actions. Donc lui-même a décidé de venir voir pour s’imprégner des choses.Il est donc venu voir le site où nous avons planté plus de sept cent (700) arbres en dix mois à l’occasion des anniversaires ».

L’ambition de l’ONG est donc d’amener les jeunes guinéens à adhérer au concept de planter un citoyen=un arbre à l’occasion de son anniversaire. Car dit-il : ‘’Nous avons constaté que la jeunesse est animée par la coupure des gâteaux d’anniversaire. On paie les gâteaux coûteux, on va dans les lieux luxueux pour couper ces gâteaux. Le lendemain, il n’y a aucune utilité pour la suite’’.

Les membres de l’organisation s’inquiètent aussi pour les phénomènes, tels que l’avancée du désert, la rareté de la pluviométrie, la disparition des cours d’eau, la menace contre la couche d’ozone, qui affectentdangereusement l’humanité. Pour eux, il est grand temps d’agir afin de lutter contre le réchauffement climatique.

Dans son intervention, le Colonel Layaly Camara, Directeur National des Eaux et Forêts, s’est d’abord réjoui de l’initiative des jeunes. Il a affirmé ne pas connaitre au début  cette association, ce n’est que récemment qu’on lui a parlé d’elle. Ce qui motive pour la première fois son déplacement à découvrir ce dont ils sont réellement capables. 

« J’ai jugé nécessaireaujourd’hui de venir voir ce qu’ils sont en train de réaliser sur le terrain. J’ai découvert effectivement les actions concrètes qui ont été réalisées. J’ai vu beaucoup de plants qui ont été mis en terre.Ce sont des actions à encourager, à soutenir et à accompagner ».

A la fin de son allocution, il exhorte les jeunes de continuer de jouer leur rôle d’interface, celui d’information et de sensibilisation les citoyens. Mais aussi de renforcer le partenariat avec la direction nationale des eaux et forêtsafin de pouvoirmener ensemble des actions sur le terrain.

Sylla Youn, pour radioenvironnementguinee.org